SEO - optimiser le référencement d'un blog
Conseils

5 astuces pour optimiser le référencement d’un blog [débutant]

Vous avez crée votre blog avec WordPress, ajouté des menus, éventuellement des sous-menus, des pages, des articles… et vous continuez à l’entretenir. Parfait ! Vous avez fait le plus gros et le plus difficile. Maintenant, il vous reste à travailler dans le back-office au niveau de l’admin. Si vous voulez optimiser le référencement de votre blog sur les moteurs de recherche, il vous faudra suivre le guide ci-dessous. Rien de compliqué ou d’inaccessible (pas de code CSS ou HTML à intégrer dans les éditeurs ou ailleurs), comptez en revanche un peu de temps, de patience et d’application pour tout mettre au point. En outre, les blogueurs qui travaillent sur une autre plateforme d’hébergement que WordPress ou ceux qui montent eux-mêmes leur site web ont également grand intérêt à suivre certains des conseils énumérés ci-dessous s’ils souhaitent faire connaître leur travail au grand public.

Définition du référencement

Le référencement, ou encore SEO qui signifie Search Engine Optimization (Optimisation pour les moteurs de recherche en français) correspond à un ensemble de techniques qui permettent à un site web ou un blog d’apparaître dans les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo parmi les plus connus) et de faire remonter sa position par rapport aux autres résultats portant sur les mêmes termes de recherche. Par exemple, si vous ouvrez une librairie en ligne et que vous lancez une recherche avec ces trois termes, vous apparaîtrez au départ parmi les derniers résultats tandis que des sites web comme Cultura ou Decitre se situent dans les premières lignes de résultat de recherche. En revanche, comparé à une librairie en ligne qui ne dispose pas de système de référencement et qui bénéficie de peu de visites, vous serez aussitôt placé dans une position plus élevée.

Évidemment, ce n’est pas tout. L’optimisation de votre contenu est également indispensable. C’est aussi de sa qualité que va dépendre le nombre de visiteurs intéressés par ce que vous proposez et le temps qu’ils vont rester sur votre blog/site web. De ce fait, plus votre contenu est digne d’intérêt, utile, qualitatif et quantitatif, plus vous allez attirer de visiteurs qui vont naviguer plus ou moins longtemps sur vos pages (plus ils restent longtemps, plus le référencement s’améliore ; à l’inverse, si le temps de visite diminue, le référencement sera impacté de façon négative), en conséquence votre position va remonter dans les résultats et vous aurez plus de chance de retenir l’attention des internautes qui vont encore enrichir votre trafic et ainsi de suite. Il faut donc jouer avec le référencement et les visites pour faire monter sa position de façon efficace sur le long terme. Nous allons voir ci-dessous comment réussir à allier le tout pour s’offrir l’opportunité d’être de mieux en mieux référencé.

Le contenu

C’est l’un des points forts du référencement. Si, par exemple, Google se rend compte que votre blog est actif car vous mettez souvent en ligne de nouvelles pages et articles, en bref que son contenu prend en volume et en qualité, son référencement se renforcera. Cette astuce ajoutée à celles énumérées ci-dessous vous garantiront des résultats avec un peu de patience.

En plus, lorsque vous téléchargez des médias (image, PDF, vidéo, musique…) et que vous les insérez dans une page ou un article, outre son titre et sa légende, pensez à ajouter un texte alternatif contenant les mots que vous aurez choisis pour la requête cible (voir plus bas ce qu’est la requête cible). Ceci vous permettra d’améliorer encore un peu plus le référencement de votre blog.

Mon conseil : Yoast SEO

Si vous n’avez pas encore cette extension fondamentale qu’est Yoast SEO sur votre version de WordPress (quand j’ai ouvert mon blog il y a environ deux ans, WordPress me conseillait de l’installer, je ne sais pas si c’est toujours le cas aujourd’hui), je vous encourage vivement à l’installer. Son objectif est de vous aider à mieux référencer votre blog et sa version gratuite est plus que suffisante si vous n’avez pas la prétention d’une grande société qui aurait besoin de prestations plus évoluées.

1. Éléments de base

Après avoir terminé la création d’une page ou d’un article, Yoast SEO vous donne accès à des fonctionnalités supplémentaires en-dessous de l’éditeur de vos pages et articles qu’il est nécessaire de renseigner si vous voulez gagner en visibilité sur les moteurs de recherche.

-> L’éditeur des métadonnées

Il faut tout d’abord définir un méta titre : c’est l’annonce d’accroche que l’on peut voir lorsqu’une page de résultats de recherche s’ouvre, la partie bleue sur laquelle on peut cliquer pour accéder à la suite. C’est un élément primordial car c’est le premier renseignement que l’internaute va lire. Il doit lui promettre de trouver ce qu’il recherche s’il clique dessus.

Vient ensuite la méta description : c’est la petite phrase que l’internaute peut consulter après le méta titre. Soyez le plus concis et clair possible pour qu’il sache en un coup d’œil si le contenu derrière ce lien va l’intéresser. Plus spécifiquement, il s’agit d’une présentation du contenu de votre page ou de votre article. Exemple de méta description pour une page d’accueil : Des romans de fiction/autres produits, des conseils aux auto-éditeurs/autres services… C’est ici que vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour réussir votre activité et trouver des lectures extraordinaires ! Le but de la méta description est de donner envie d’aller plus loin, d’attiser la curiosité. Si vous êtes écrivain, laissez libre court à votre créativité !

Dans la partie suivante, j’entre dans les détails sur l’importance de ces deux éléments ainsi que le lien qui les unit.

Vous accéderez ensuite au slug, aussi appelé identifiant texte : c’est aussi la fin du permalien, le petit supplément qui vient se greffer après l’adresse URL de votre blog pour accéder à la page concernée. Exemple : https://angeliqueleymarie.fr/boutique-en-ligne/. Le slug est la partie mise en gras. Il doit correspondre au titre de votre page ou article et se retrouver dans le méta titre, la méta description et la requête cible (voir plus loin). Cela permet d’améliorer encore le référencement de votre contenu en établissant une cohésion entre chaque élément. En reprenant le titre de votre article ou de votre page, WordPress (oui, il instaure le slug de lui-même) retire automatiquement les caractères inutiles ou inutilisables dans ce contexte (accents, virgules, guillemets, apostrophes…) et remplace les espaces par des tirets (tiret du 6 précisément) afin de séparer les mots. Vous n’avez normalement pas besoin d’y toucher à moins que vous souhaitiez enlever des mots qui vous semblent inutiles. Dans notre exemple, on pourrait supprimer le mot en afin d’obtenir : https://angeliqueleymarie.fr/boutique-ligne/. En revanche, laissez les tirets afin de ne pas ralentir le référencement. Ceci facilitera le travail des moteurs de recherche.

Plus spécifiquement au sujet du slug ou permalien, si vous décidez néanmoins de le créer par vous-même, sachez qu’il doit être concis (le plus court et pertinent possible) et clair. N’utilisez pas de mots superflus inutiles (prenons la-boutique-en-ligne par exemple, le mot la est inutile et garder ou retirer le mot en reste à votre convenance selon votre préférence) et rappelez-vous qu’elle doit exprimer le contenu de votre page par des mots-clé (qui doivent se retrouver aussi dans le méta titre, la méta description et la requête cible et correspondre si possible au titre de votre article ou de votre page). Les caractères spéciaux (accent, tiret du 8, apostrophe, points d’interrogation ou d’exclamation…) sont inutiles (l’usage du tiret du 6 est en revanche fortement recommandé), voire peuvent nuire à l’efficacité du travail du moteur de recherche, de même que le mélange de lettres majuscules et minuscules (les minuscules sont à privilégier). Utilisez également des mots qui ont du sens : par exemple, si vous avez écrit un article sur l’apparence d’une page de blog et que vous l’avez intitulé ainsi, WordPress va, par défaut, vous créer cette adresse URL : https://angeliqueleymarie.fr/lapparence-dune-page-de-blog/. Or, si les moteurs de recherche connaissent les mots apparence et une, ce n’est pas le cas de dapparence et dune (à part le monticule de sable mais il n’a du coup aucun rapport dans le contexte) qui ne veulent rien dire. Pour leur faciliter leur travail de recherche et de référencement (et être sûr de toucher un maximum d’internautes qui eux vont chercher l’apparence et d’une), vous retirerez donc, dans le permalien, l’apostrophe mais aussi le l et le d devant apparence et une. Dans l’idéal, vous obtiendrez donc : https://angeliqueleymarie.fr/apparence-page-de-blog/ ou https://angeliqueleymarie.fr/apparence-page-blog/.

Editeur des métadonnées - optimiser le référencement d'un blog
Présentation de l’éditeur des métadonnées
-> Analyse de la lisibilité

Cette partie vous récapitule un à un les points positifs (marqués par des pastilles vertes), les points négatifs (pastilles rouges) et ceux à améliorer (pastilles oranges) au sujet de la qualité de lecture (mise en page, relief du texte…) de votre page ou de votre article. Un smiley vert souriant, orange neutre ou rouge qui fait la moue vous donne le résultat global de l’analyse. Si vous le pouvez, n’hésitez surtout pas à améliorer les points négatifs afin de travailler le référencement encore plus en profondeur. A ce propos, misez un maximum sur les intertitres, la longueur des phrases, des paragraphes… Inutile de vous relire x fois, Yoast vous dit tout à ce sujet !

Analyse de la lisibilité Yoast - optimiser le référencement d'un blog
Vue détaillée de l’analyse de la lisibilité de Yoast

-> La requête cible

Cette partie demande un peu de réflexion. C’est la recherche du mot-clé. Mettez-vous à la place de l’internaute : quels termes (encore appelés mot-clé ou requête) serait-il susceptible de saisir dans la barre de recherches Google afin de voir s’afficher un résultat qui envoie vers votre page ou votre article ? Ne vous y méprenez pas : le terme mot-clé ne signifie pas que vous devez choisir un seul mot. Il s’agit plutôt d’une phrase-clé. Plus les mots de votre choix sont nombreux dans la requête cible (4 maximum), et plus ils seront classés facilement par les moteurs de recherches. Si vous peinez à trouver vos mots-clé (comme c’est mon cas), vous pouvez utiliser l’extension Yoast Suggest [EDIT : Yoast Suggest n’existe plus. Prochainement, je testerai pour vous d’autres techniques et plugins -s’il en existe- pour trouver sa requête cible sans prise de tête]. Comme son nom l’indique, elle vous suggère des mots-clé. Ses propositions sont basées sur des termes de recherche utilisés par les internautes afin de pouvoir vous proposer les meilleurs mots-clé correspondants. N’oubliez pas également que les termes choisis dans la requête cible doivent se retrouver dans le titre de votre article ou page, le méta titre, la méta description et le slug (assurez-vous qu’ils soient les plus brefs et évidents possible). Comme dans la partie Analyse de la visibilité, celle-ci vous détaille les points négatifs, à améliorer et positifs (pastilles rouges, oranges et vertes) sur lesquels il faudra travailler lorsqu’ils méritent une optimisation. Enfin, le même smiley vous indique globalement si le résultat de la requête cible est bon, à améliorer ou très mauvais.

En prime, Yoast vous propose de mettre en évidence vos erreurs. Pour cela, cliquez sur l’œil encadré près des éléments à améliorer. Yoast surlignera sur votre texte ce qui doit être retravaillé.

Détails de la requête cible - optimiser le référencement d'un blog
Détails de la partie sur la requête cible

D’expérience, il est difficile de ne voir s’afficher que des pastilles vertes (ou alors, il faut connaître toutes les ficelles du référencement et savoir jouer avec pour obtenir le résultat parfait). Essayez de vous contenter d’un maximum de pastilles vertes et oranges et d’un minimum de pastilles rouges. Avec de la pratique, vous y parviendrez de mieux en mieux et rien ne vous empêche, plus tard, de retourner travailler sur le référencement de votre blog pour l’améliorer.

En conclusion générale du résultat du référencement, vous trouverez plus haut dans le cadre Publier, une synthèse de Yoast qui vous indique comment se portent la lisibilité et le SEO : A améliorer, OK,  et Bien.

Récapitulatif général lisibilité et SEO - optimiser le référencement d'un blog
Récapitulatif général de la lisibilité et du SEO

Si certaines des rubriques mentionnées ci-dessous n’apparaissent pas sous vos articles et pages dans l’admin, rendez-vous dans les réglages généraux de Yoast puis dans l’onglet Fonctionnalités. De là, activez toutes celles qui ne le sont pas encore pour vous assurer le meilleur suivi avec ce plugin.

2- Précisions concernant le méta titre et la méta description

J’ajoute un paragraphe particulier à ces deux éléments qui sont modifiables sous les articles et pages via Yoast SEO (comme indiqué ci-dessus).

Le méta titre et la méta description, outre leur apport au bon référencement d’un blog ou d’un site web, sont d’une importance capitale pour attirer l’attention des internautes.

Pour rappel (quitte à me répéter, je préfère autant car ce sont des termes et des définitions liés au monde d’Internet qui ne sont pas toujours simples à aborder quand on ne les connaît pas) : sur la page où s’affichent les résultats des recherches, le méta titre correspond à cette partie bleutée (le grand titre qui annonce le contenu à venir) sur laquelle on peut cliquer pour aller plus loin et en lire plus. La méta description, quant à elle, est le petit texte explicatif et descriptif qui apparaît en-dessous du méta titre.

En vous aidant de l’analyse de Yoast SEO, veillez à ce que les longueurs de votre méta titre et de votre méta description se situent dans la zone verte de la barre visible en-dessous (voir l’image explicative un peu plus haut). Si elle est orangée, la page ou l’article correspondant seront moins bien référencés car le méta titre et la méta description seront trop courts, et si elle est rouge, elle sera trop longue et tronquée au moment de l’affichage de la page des résultats de recherche. L’internaute n’aura donc pas l’intégralité de la description qui serait susceptible de l’intéresser et pourrait passer son chemin, à défaut d’avoir lu l’information qu’il est venu chercher en ouvrant son navigateur. Tandis que si vous vous situez dans la zone verte, vous pouvez être sûr-e- que votre méta description et votre méta titre apparaîtront entièrement sans coupure et qu’ils seront suffisamment longs pour améliorer le référencement de votre contenu.

D’où l’importance de bien travailler ces deux éléments fondamentaux pour intriguer les internautes en recherche d’informations et de contenu qui pourraient éventuellement répondre à leurs interrogations. Et n’oubliez pas que plus vous aurez de visites, plus votre référencement s’améliorera ! Ensuite, évidemment, le contenu de votre page et de votre blog doit être suffisamment percutant et attractif pour inciter l’internaute en visite à poursuivre sa navigation. Votre trafic n’en sera que meilleur.

Vous pouvez également voir, dans l’éditeur des métadonnées sous vos pages et articles, l’apparence finale de vos méta titre et méta description, tels qu’ils apparaîtront sur les pages de résultats de recherche. En les lisant, demandez-vous si ce texte -dans le cas où vous ne connaîtriez pas votre blog- vous donnerait envie de cliquer sur le méta titre afin d’en savoir plus. Si ce n’est pas le cas, il faudra les retravailler.

Enfin, pour rappel encore, veillez à ce que les termes que vous incluez dans votre requête cible se retrouvent dans le méta titre et la méta description afin de lier ces trois éléments. Leur harmonie est capitale pour améliorer le plus possible le référencement des pages et articles correspondants. Ainsi, vous serez assuré-e- que votre contenu ait toutes les chances de figurer parmi les premiers résultats (ou du moins de vous donner une chance de parvenir à cet objectif sur le court ou le long terme).

3- Le Cornerstone

Le cornerstone, ou pierre angulaire en français, est une fonctionnalité très utile proposée par Yoast SEO.

Elle s’adresse uniquement à vos articles et pages les plus longs et les plus importants, ceux qui soulignent tout particulièrement le principe et le but de votre activité en ligne. En ce qui me concerne, ce sont tous les articles qui concernent l’auto-édition, la micro-entreprise, les astuces concernant les romans… Pour l’activer, rendez-vous sur vos articles et pages qui répondent à ces critères, scrollez la page jusqu’aux scores SEO, déroulez le Contenu Cornerstone et cliquez sur le rond grisé à côté de Désactivé. Dès que la pastille est verte, votre article est passé en contenu Cornerstone (n’oubliez pas, ensuite, de mettre à jour cette modification sinon elle ne sera pas prise en compte par WordPress). Dans le cas d’une page produit ou d’un article court, activer le contenu Cornerstone est inutile.

Cette fonctionnalité accroît encore le référencement de votre blog puisqu’il met l’accent sur les articles qui en bénéficient. Les moteurs de recherche peuvent ainsi les repérer plus facilement dans leur base de données et les classer plus haut dans les résultats de recherche.

Détails du contenu Cornerstone - optimiser le référencement d'un blog
Détails du contenu Cornerstone

Le plan de site XML

Outre la version en arborescence que vous aurez préalablement créée sous traitement de texte (voir le plan du site de mon blog pour vous donner un exemple d’idée de structure si besoin), Publisher, logiciels spécifiques ou en ligne (par exemple avec Gloomaps, en utilisation gratuite en ligne), vous devrez également mettre en place un plan de site XML destiné à favoriser le référencement de votre blog en aidant Google à trouver plus facilement son chemin vers vos pages les plus importantes.

Vous ne savez pas comment faire ? Si vous avez déjà installé Yoast SEO, rien de plus simple ! En effet, cette extension possède une fonctionnalité qui crée automatiquement le plan de site XML de votre blog. Pour cela, il faut au préalable l’activer en entrant dans les réglages généraux de Yoast puis en accédant à l’onglet Fonctionnalités. Un peu plus bas dans la page, vous trouverez Plans de site XML. Cliquez simplement sur le bouton Activer. Vous voulez voir à quoi ressemble le vôtre ? Cliquez sur le point d’interrogation à côté de Plans de site XML puis sur Voir le plan de site XML. Une page s’ouvrira alors pour vous dévoiler votre plan de site XML.

Si vous n’avez pas Yoast SEO, bien que je vous conseille fortement de l’installer, il existe d’autres extensions gratuites qui vous permettront de générer un plan de site XML telles que Google XML Sitemaps. Avant d’installer toute extension, vérifiez toujours qu’elle est compatible avec votre version de WordPress. Toutefois, gardez bien en tête qu’une seule extension génératrice de plan de site XML, sans fonctionnalité supplémentaire, ne sera pas suffisante pour assurer un bon référencement de votre contenu. Je vous précise en même temps qu’il est déconseillé d’installer Yoast SEO puis une extension génératrice de plan XML (ou inversement), sous peine de créer des incohérences, des bugs et des malfonctions chez ces deux outils. En bref, vous vous retrouveriez sans véritable plan de site XML efficace pour référencer votre blog.

Les réseaux sociaux

Vous êtes actif/active sur les réseaux sociaux et suivi-e- par des dizaines, des centaines, voire des milliers de personnes ? Super ! Ce seront vos premiers visiteurs. N’hésitez pas à poster les liens vers vos pages et articles en les invitant à se pencher sur leur contenu. Dans la description qui accompagnera votre tweet ou votre post, pensez à bien préciser de quoi il s’agit et pourquoi ces liens seraient susceptibles de les intéresser. En bref, donnez-leur envie de cliquer.

L’avantage avec cette astuce est que même si le score établi par Yoast SEO sur vos pages et articles n’est pas très bon, ce n’est pas grave (ça l’est dans le sens où vous ne pourrez pas toucher de visiteurs extérieurs à vos réseaux sociaux, mais pas dans le contexte où vous comptez sur vos abonnés pour augmenter le trafic sur votre blog). Vous apportez directement les liens auprès de vos abonnés sans qu’ils aient besoin de partir à la recherche de ce dont ils ont besoin en ligne en prenant le risque qu’ils ne tombent pas sur votre blog (c’est d’ailleurs souvent pour cette raison qu’ils se sont abonnés, ils pensent que ce que vous proposez pourrait les intéresser alors donnez-leur raison). Il ne vous reste plus qu’à bien travailler le contenu de votre post pour les tenter puis à laisser le trafic gonfler tout en améliorant le référencement de votre blog, l’idéal étant aussi de jouer dessus dans la partie admin de WordPress pour obtenir de meilleurs résultats (détails plus haut dans l’article si vous ne l’avez pas lu).

Conclusion

En utilisant Yoast SEO, vous pouvez vous assurer, rien que de par sa seule installation, de travailler déjà beaucoup sur le référencement de votre blog ou de votre site Internet. C’est LE plugin tout-en-un.

Attention, cette extension ne fait pas tout : elle vous facilite le travail en analysant vos scores de référence sur vos pages et articles, vous permettant ainsi d’améliorer les points qui laissent à désirer, crée automatiquement l’indispensable plan de site XML mais en contrepartie, vous devrez optimiser vous-même votre contenu (texte, images, vidéos, liens internes et externes…), et choisir avec soin un méta titre, une méta description et un mot-clé pour la requête cible. Pour cela, vous pouvez vous aider de l’extension Yoast Suggest qui trouvera pour vous les meilleurs et plus fréquents mots-clé utilisés par les internautes dans les moteurs de recherche.

Mon objectif étant de vous faciliter la vie en me basant sur ma propre expérience à travers la gestion de mon blog, je ne parlerai pas d’autres extensions ou techniques permettant de parfaire son référencement. Yoast SEO est selon moi la méthode la plus simple et rapide pour référencer son contenu sur Internet et est particulièrement adapté aux débutants. Si vous en êtes déjà à un stade intermédiaire ou avancé de votre expérience en ligne, vous trouverez des conseils plus pointus et développés sur Internet, qui répondront plus spécifiquement à vos attentes.

Et vous, comment avez-vous référencé votre blog ou site web ? Avez-vous utilisé Yoast SEO ou d’autres astuces ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue ! :)Si vous visitez ce blog pour la première fois, vous pouvez vous abonner à la newsletter (promos, nouveaux romans, jeux concours, derniers articles...) et, si vous le souhaitez, demander à obtenir le guide gratuit "Publier son e-book en 7 étapes".
J'y vais !
pulvinar ut non Donec elit. libero. felis commodo Praesent leo. quis, elementum