Porte d'entrée vers un autre univers

Du fantastique à la science-fiction, il n’y a qu’un pas…

Avez-vous déjà rêvé voyager dans d’autres mondes, vivre une aventure trépidante ou rencontrer des personnages extraordinaires rien qu’en lisant un roman ? Vous le savez, un bon roman est comme un film : vous lisez ses lignes et l’intrigue se met à vivre sous vos yeux en 5 dimensions.

Dans l’univers du fantastique et de la science-fiction, c’est encore plus véridique. Vous imaginez les scènes aussi facilement que si elles étaient présentées devant vous. Mieux encore, vous vous plongez entièrement dans l’intrigue et vous vivez pleinement la vie du héros ou de l’héroïne comme si vous étiez devenu-e- lui/elle. C’est la magie du livre. Nul besoin d’aller la chercher à l’intérieur : elle est déjà là, dès que vous ouvrez le roman et que vous lisez la première page.

L’histoire par elle-même a aussi son importance. C’est là que la magie vous emporte encore plus loin.

Les thèmes abordés dans ces deux univers pour vous emmener rêver et voguer vers de nouveaux et lointains horizons sont multiples et saisissants pour rendre l’intrigue palpitante. Si vous êtes amateurs de ce genre de romans, vous les connaissez bien :

  • La magie, si mystérieuse, fascine son lecteur. On s’imagine, comme si on y était, les protagonistes, praticiens de l’occultisme, lancer des éclairs, créer des boules de feu ou encore prononcer un sort d’une voix lugubre, afin de lancer une malédiction morbide ou se défendre corps et âme face à ses ennemis sorciers ;

  • Les invasions extraterrestres, un thème récurrent en science-fiction. C’est une crainte partagée de tous et c’est la raison pour laquelle on adore se donner des sueurs froides rien qu’en se visualisant une fin du monde tragique lors d’une attaque alien avec des dizaines de vaisseaux assombrissant le ciel, des attaques de faisceaux laser et des enlèvements d’humains sur lesquels nos ennemis procèdent à des expériences effrayantes et douloureuses ;

  • Le futur : parce que vous aimez vous projeter en avant dans un avenir technologique proche ou lointain, où des robots humanoïdes doués d’intelligence nous assistent dans notre quotidien ou bien s’allient pour mettre un terme à la vie humaine ;

  • La mort, plus communément appelée faucheuse lorsqu’elle se déplace elle-même pour venir chercher son prochain client. Que serait une bonne histoire qui vous tient en haleine si le héros ou l’héroïne ne vit pas avec une épée de Damoclès au-dessus de lui/elle ou si vous ne perdez pas votre personnage préféré en cours de route ? Puis, miracle, il réapparaît avant la fin de l’histoire : il a fait croire à sa mort pour échapper à un danger ou bien a été sauvé in extremis suite à une intervention extraordinaire à laquelle on ne croyait plus ;

  • Des êtres inhumains : il peut tout aussi bien s’agir de magnifiques créatures, qui vous font rêver pour leur beauté, leur bonté et leur pureté, prêtes à se plier en quatre pour aider notre héros/héroïne, que d’horribles et méchants monstres qui vont chercher à l’effrayer ou à l’exterminer pour se débarrasser de la menace qu’il/elle représente en mettant en place des plans calculés et malveillants ;

  • Des événements de type science-fiction, comme les voyages dans le temps. C’est renversant et divertissant, presque transcendant. On aime se perdre dans ses méandres insaisissables et secrets sans pour autant jamais perdre le fil de l’histoire ;

  • Des fantômes et esprits frappeurs : comme lorsqu’on se raconte/racontait ces histoires au coin du feu en camping, plongés dans la nuit noire, on aime trembler de peur en s’imaginant l’esprit d’un défunt hanter sa maison pour l’éternité ou déranger ses futurs occupants en déplaçant des objets ou en les attaquant ;

  • Des mondes étranges et étrangers, parce que vous aimez quitter votre vie momentanément pour tout oublier, le temps d’une histoire, et vous transporter en pensées dans des univers inconnus et magiques qui vous invitent au dépaysement ;

  • L’espace intersidéral, thème également récurrent en science-fiction. La tête dans les étoiles, près de la Terre ou à des millions d’années lumière de chez nous, vous vivez une aventure exceptionnelle, qui vous donne des vertiges, perdu dans l’univers sans fin ;

  • Une histoire d’amour : c’est la soupape de sécurité à la fin du roman, le moment où l’on respire enfin après les péripéties et les exploits ou échecs rencontrés, lorsque deux protagonistes de l’histoire, qui ont vécu ces aventures ensemble au point de se rapprocher intimement et de tomber amoureux l’un de l’autre, s’avouent leurs sentiments ;

  • Et, bien entendu, de l’action et des rebondissements inattendus pour vous tenir en haleine de la première page jusqu’à la lettre finale, sans vous laisser vous ennuyer à aucun moment.

et bien plus encore pour un cocktail détonnant qui ne vous laissera pas insensible.

Parce que comme vous, à travers vos lectures romanesques, j’aime vivre pleinement ce que j’écris, j’aborde la plupart de ces sujets dans mes romans pour vous effrayer, vous surprendre, vous émouvoir, vous faire rire, pleurer… Nous sommes ainsi faits pour ressentir une grande panoplie de sentiments et émotions. C’est là mon pari lorsque j’écris, partager mon ressenti avec mes lecteurs.

Je vous donne rendez-vous ici —>Grimoire magique - Mondespour découvrir mon univers personnel dans lequel je vous entraînerai vers des mondes magiques ou effrayants et où vous retrouverez certains des personnages fabuleux et circonstances inexplicables captivantes ou angoissantes cités ci-dessus pour quelques heures d’intenses émotions.

Êtes-vous prêts à vous lancer vers un nouvel horizon original et passionnant ?

2 thoughts on “Du fantastique à la science-fiction, il n’y a qu’un pas…

  1. Bonjour, vos écrits sont fascinants et très intéressant. J’aimerai écrire un livre, mais je suis confronté à quelques difficultés, puis-je avoir un ouvrage guide ou des astuces portant sur la description des personnes et des lieux merci

    1. Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire. Il n’est pas simple de répondre à cette question (qu’on ne m’a d’ailleurs jamais posée jusqu’à présent). Il n’existe pas une façon de décrire des personnages et des lieux. Tout dépend du style de l’écrivain. De plus, il connaît parfaitement les personnages et les lieux qu’il a imaginés ou crées, leur architecture et décoration pour les lieux, la personnalité et l’apparence physique de ses personnages… Personnellement, c’est vraiment au feeling. J’ai les détails en tête, je les visualise bien, puis le reste vient tout seul au moment d’écrire. Le conseil que je peux vous donner, en revanche, c’est de ne pas alourdir vos écrits avec trop de détails (bien que tout dépende du goût des lecteurs, certains apprécient qu’il y ait de nombreux détails, d’autres préfèrent quelque chose de plus “soft”, d’après ce que j’ai pu constater). Tout dépend aussi du fond de l’histoire. Par exemple, dans mon second roman “ΘYPA : Le mystère du vaisseau fantôme”, j’ai mis l’accent sur la description de la personnalité des 2 personnages principaux car c’était important pour l’intrigue. Il était nécessaire que les lecteurs comprennent à quel point ils étaient différents. C’est donc aussi un choix de la part de l’auteur. Je vous ai trouvé le lien d’un très bon site que j’ai consulté à mes débuts (et même parfois encore) qui explique dans les grandes lignes comment décrire des personnages et des lieux : https://lesoufflenumerique.com/2016/09/15/decrire-un-personnage-de-roman/. Je pense que ce n’est pas forcément utile dans certains cas car tout dépend essentiellement du ressenti et de la nécessité du point de vue de l’intrigue mais si vous débutez, il est normal d’avoir besoin d’un guide avant de vous lancer dans votre propre style. J’espère avoir pu vous aider un peu. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions. Bonne journée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *